C.I.D. d’Alsace

Comité InterDépartemental d’Aïkido d’Alsace

Avant 2018 l’Aïkido en Alsace était géré par la Ligue d’Alsace d’Aïkido. Depuis 2018 son nom a évolué en Comité Interdépartemental d’Aïkido d’Alsace.

Robert HANNS a présidé la ligue d’Alsace à partir de 1985, puis le CID Alsace depuis 2018 jusqu’en 2020 ce qui représente 35 années d’engagements. Son sens des responsabilités et son profond respect des autres lui ont permis d’animer les instances locales en bonne intelligence avec les autres et de fédérer les clubs sans encombre. Ses qualités ont, par ailleurs, été reconnues car il a également été membre du comité directeur de la fédération pendant 22 ans, ainsi que membre du bureau fédéral pendant 16 ans. Son dévouement, son implication et ses apports au sein des instances dirigeantes de notre organisation ne sont plus à démontrer. En résumé, Robert a voué une bonne partie de sa vie au développement de ses élèves, de la discipline et au bon fonctionnement des organisations.

Didier MAYER a repris la présidence en 2020.

Un C.I.D. dynamique

A ce jour il y a plus de 50 clubs en Alsace, totalisant prés de 1700 licenciés, qui trouvent un C.I.D. dynamique, des stages presque tous les week-ends.

En effet, les délégués techniques d’Alsace (DTA) animent des stages, dont deux exclusivement consacrés aux armes, et d’autres appelés « Stage de base et de Perfectionnement ».

De plus et de tout temps, le C.I.D. Alsace a préconisé la diversification technique et l’ouverture à d’autres sensibilités en invitant tous les ans, après Christian TISSIER et Jo CARDOT, Roberto ARNULFO, Frank NOËL et Bruno ZANOTTI.

Parallèlement les DTA organisent, animent et coordonnent une des plus anciennes école des cadres régionale de France (depuis 1972 !) ; celle-ci poursuit trois buts essentiels : Préparation au Brevet d’État, au Brevet Fédéral devenu inter fédéral sous l’égide de l’UFA et assure la formation continue des cadres, enseignants ou dirigeants.

Le C.I.D. Alsace de la FFAAA offre ainsi aux aïkidokas alsaciens des possibilités multiples d’étudier et de perfectionner leurs connaissances dans tous les domaines de la discipline Aïkido.

Mais que serait cette discipline, à quoi servirait cette organisation sans les clubs dans lesquels œuvrent et se dévouent, discrets mais efficaces, de nombreux bénévoles, enseignants ou dirigeants, qui, par leur action quotidienne, établissent le socle sur lequel l’édifice peut se construire, travaillent le terrain sur lequel l’Aïkido peut se développer.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :